exercices de massage crânien pour se relaxer

5 exercices de massage crânien pour se relaxer

La thérapie craniosacrale, ou CST, est une technique manuelle utilisée pour traiter un certain nombre d’affections du système nerveux central.

La méthode est qualifiée de « massage cranien » car cela implique un léger toucher physique pour favoriser le mouvement des fluides et des membranes. La thérapeute craniosacrée Vivianne décrit le système craniosacré comme « le crâne, la colonne vertébrale et le sacrum », tous reliés. L’objectif principal de la thérapie est de libérer les fascias ou tissus conjonctifs du corps.

D’où vient le massage crânien ?

La technique a été introduite pour la première fois dans les années 1970 par un médecin ostéopathe, elle est mieux utilisée pour les personnes qui cherchent à « aborder et traiter une variété de symptômes et de dysfonctionnements y compris les conditions chroniques et aiguës ». Bien que l’efficacité de la CST ait été remise en question par les professionnels de la médecine moderne une étude de 2012 a révélé que le traitement était très efficace pour réduire les symptômes des migraines. La CST est le plus souvent utilisée pour traiter les douleurs chroniques comme la fibromyalgie, les migraines, l’épilepsie, la sclérose en plaques et le syndrome post-commotionnel. 

Comment faire pour commencer les massages crâniens ?

Une séance standard est désormais possible par des professionnels mais cela est assez couteux. C’est pour cela qu’il est possible d’appliquer quelques techniques à soi-même pour obtenir un soulagement et un confort immédiat.

Ce type de travail corporel soit similaire à un massage doux, il est assez simple de le mettre en place.

– Exercice 1 : La respiration

Commencez votre thérapie craniosacrée par des respirations profondes pour favoriser la suite des exercices.

La thérapeute craniosacrale Suzanne a un certain nombre de techniques d’autolibération qu’elle utilise pour gérer le stress et l’anxiété. La première qu’elle a présentée est le travail sur la respiration. Commencez votre séance d’auto massage cranien par une respiration profonde pour favoriser l’ancrage.

Placez vos mains sur vos côtes pour vous assurer que vous respirez à partir de votre ventre plutôt que de votre poitrine, et inspirez en comptant jusqu’à six avant d’expirer en comptant jusqu’à huit. En effet, les longues expirations sont essentielles pour calmer le système nerveux autonome. Cela aide fortement à réduire les maux de tête et migraines de faible intensité.

– Exercice 2 : Libérer les os temporaux et nasaux pour soulager les sinus

L’exercice suivant, présenté par la thérapeute craniosacrale Suzanne, est utile pour soulager les problèmes de sinus et les maux de tête. Libérez les os temporaux en plaçant le bout de vos doigts à mi-hauteur de l’extérieur de vos lobes d’oreille et imaginez que vous tirez l’énergie vers l’extérieur et vers l’arrière.

Veillez à ne pas tirer réellement sur vos oreilles, car cela provoquerait une pression plus forte que nécessaire. Rath recommande d’effectuer cette technique en position allongée pour s’assurer que vos épaules restent détendues.

Une autre méthode pour soulager les sinus consiste à accéder à l’os nasal. Posez délicatement votre petit doigt juste au-dessus du nez, entre les sourcils, et tirez lentement l’énergie vers l’avant pour créer un espace. Si vous cherchez à augmenter les effets, vous pouvez essayer d’utiliser des huiles essentielles en même temps que ces exercices. Il est préférable de choisir une huile aux propriétés anti-inflammatoires, comme la citronnelle ou la bergamote. Les huiles peuvent être brûlées ou appliquées localement sur la plante des pieds ou sur la zone affectée.

Et si vous ne ressentez rien après ces exercices, ne vous découragez pas. Healthline indique qu’il faut entre trois et dix séances de craniosacré avant d’avoir des résultats. Bonne guérison !

– Exercice 3 : auto-massage pour soulager les maux de tête dus aux tensions

Si vous souffrez de céphalées de tension, vous pouvez améliorer considérablement votre situation en suivant ces conseils.

Tout d’abord il s’agit d’identifier où cela fait mal. Les muscles qui ont tendance à « faire mal » lorsqu’ils sont touchés avec une certaine intensité sont le trapèze supérieur (entre la base du cou et les épaules), les muscles sous-occipitaux (à la nuque), les muscles masticateurs tels que le masséter (entre la pommette et la partie inférieure de la mâchoire) ou le muscle temporal (sur le côté de la tête, au-dessus de l’oreille).

Une fois que vous avez identifié le point qui vous gêne, appuyez (sans appuyer trop fort mais fermement) jusqu’à ce que vous remarquiez que la douleur diminue progressivement, comme si un nœud se défaisait.

 massage crânien

– Exercice 4 : Relâcher les muscles contracter pour calmer les tensions

Si vous avez l’habitude d’accumuler des tensions au niveau des cervicales, posez votre main opposée sur l’épaule douloureuse et amenez votre tête un peu en avant et sur le côté opposé.

Maintenez cette position pendant quelques minutes sous l’eau chaude de la douche et vous ressentirez un grand soulagement.

Un muscle clé à « toucher » pour soulager un mal de tête est le sterno-cléido-mastoïdien (à l’avant et sur le côté du cou). Ici, vous devez exercer une légère pression en le tenant avec vos doigts (en formant une pince) afin de ne pas comprimer les structures vasculaires importantes.

Les massages peuvent être très utiles « dans les cas où il y a déjà eu un problème et que l’on sent une répétition ».

– Exercice 5 : identifier vos points faibles afin de les « attaquer » avant de souffrir

Par exemple, dans le cas des maux de tête, si vous savez déjà quels sont vos points sensibles et quelles sont les situations qui ont tendance à provoquer des maux de tête, vous pouvez les anticiper et, grâce à un simple automassage (avec les conseils expliqués ci-dessus), les empêcher d’apparaître.

Ni les douleurs osseuses, ni l’inconfort causé par les menstruations (ou leur absence), ni l’angoisse d’une période post-opératoire ne paralysent autant de personnes que les maux de tête. La mauvaise nouvelle est que 90 % des cas n’ont pas de cause organique mais sont « d’origine fonctionnelle », c’est-à-dire que l’on ne sait jamais pourquoi ils se produisent. Si tous ces exercices ne fonctionnent pas sur le long terme, pendez déjà à vous poser des questions importantes pouvant grandement vous aider :

  • Buvez-vous suffisamment d’eau ?

Dès que vous ressentez une douleur, buvez un grand verre d’eau, petit à petit. S’hydrater lorsque vous commencez à ressentir la douleur peut aider. En revanche, il a été constaté que les personnes qui consomment quotidiennement de la caféine peuvent avoir des maux de tête si elles ne consomment pas leur quantité habituelle.

  • Ai-je essayer l’acuponcture ?

Vous pouvez opter pour cette technique mais avec de bons professionnels. Ce type de stimulation affecte le système nerveux, ce qui l’amène à libérer des substances antidouleur telles que les endorphines. Faites appel à de bons professionnels : exercer une pression sur les mauvais nerfs peut nuire à votre santé.

  • Ai-je essaye les massages crâniens via l’ASMR ?

L’ASMR est une technique de relaxation qui aide à calmer les tensions. Cela est simple à réaliser puisqu’il s’agit de vidéos présente sur internet à écouter avec des oreillettes, ces vidéos sont composés de mouvement lents, de chuchotements ou de doux sons qui aide à se détendre et donc à calmer toutes tensions (ou maux de têtes causés par le stress ou l’anxiété). Des vidéos de massage crânien sont également faites par le biais de l’ASMR, cela sonne comme des bruits de massages dans vos oreilles et vous aide à relâcher la pression sans avoir à faire le moindre mouvement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *