Sexy ASMR Artist

Sexy ASMR Artiste : Meta qui fait parler

La plateforme de streaming « Twitch » suspend deux créatrices populaires pour des streams d’ASMR sexy

Amouranth et Indiefoxx, deux créatrices de contenus populaires de Twitch ont vécu une bataille récente sur Twitch, la plateforme pour faire respecter ses propres règles confuses en matière de contenu asmr sexuellement suggestif.

Les deux créatrices ont été suspendus à la suite de Stream ASMR qui ont dépassé les limites des directives communautaires de Twitch interdisant le contenu qui n’est pas tout à fait de nature sexuelle, mais qui est encore trop osé pour une plateforme profondément consciente de son activité publicitaire. L’entreprise appartenant à Amazon a refusé de commenter la durée des interdictions ou ce qui les a provoquées, mais a indiqué ses règles en matière de contenu sexuel.

Cependant, Amouranth (Kaitlyn Siragusa) et Indiefoxx (Jenelle Dagres) ont étaient réintégrés à twitch, 72 heures après leur interdiction,

L’ASMR sur Twitch et la nouvelle catégorie

Ce que l’on appelle « l’ASMR-méta » sur Twitch, où les streamers augmentent leur nombre de vues en chuchotant dans leurs microphones ou en produisant des sons léchés, parfois en faisant des poses de yoga, fait suite à la controverse autour des jacuzzis sur Twitch qui a explosé l’année dernière.

Dans les deux cas, certains créateurs de Twitch estiment que les règles de la plateforme sont appliquées de manière sélective.

Avec la catégorie ASMR et les poses de yoga folles, croyez-le ou non, plusieurs autres filles sur TWITCH, à la hauteur de 2 à 5k vues n’ont subi aucun bannissement pendant des mois avant que soit créée la fameuse méta « ASMR ».

Une streameuse déclare « Ces autres streamers n’ont toujours pas été bannis et continuent à le faire. Mon péché a été de prendre l’inaction comme un signe d’acceptation tacite, puis de faire sauter le secret et d’atteindre 30 000 spectateurs. »

Comme la méta ASMR et la méta jacuzzi étaient toutes deux dominées par des streamers féminins, toute cette situation a attiré encore plus de misogynie au sein de la communauté Twitch, où les streameuses sont encore régulièrement harcelées hors de la plateforme.

Dans un blog abordant la prolifération des femmes qui streament depuis des piscines et des jacuzzis à l’époque, Twitch a écrit que « le fait d’être trouvé sexy par les autres n’est pas contraire à nos règles, et Twitch ne prendra pas de mesures contre les femmes, ou quiconque sur notre service, pour leur attractivité perçue. » L’entreprise a précisé que si un maillot de bain dans une chambre peut enfreindre les règles, les maillots de bain « contextuellement appropriés » sont autorisés dans la catégorie désormais dédiée.

Twitch a également reconnu la complexité de ses propres règles :

« Notre intention avec la politique relative aux contenus sexuellement suggestifs était de tracer une ligne sur les contenus ouvertement ou explicitement suggestifs, et non d’interdire tous les contenus qui pourraient être considérés comme sexuellement suggestifs – mais nous reconnaissons que nos règles ne sont pas aussi claires qu’elles pourraient l’être. »

Interdire toute forme de contenu pouvant être interprété comme suggestif entraînerait également des restrictions bien plus importantes pour les jeux vidéo et le contenu premium qui est nous actuellement autorisé, surtout si l’on considère la manière dont les personnages féminins sont parfois objectivés ou présentés de manière sexualisée.

À l’époque, la solution de Twitch a été de créer une catégorie « Piscines, jacuzzis et plages » où ce contenu pouvait être diffusé. La plupart des catégories de Twitch sont consacrées à des jeux spécifiques, et la plupart des flux non liés aux jeux sont répertoriés dans la catégorie fourre-tout populaire « Just Chatting ».

ASMR sur Twitch

L’ASMR a sa propre catégorie, avec 2,4 millions d’adeptes, qui englobe les flux d’ASMR Artist à vous couper l’oreille qui ne repoussent pas les limites des règles de Twitch et les flux plus récents qui le font. Jusqu’à présent, au lieu de mettre au point un moyen plus réfléchi d’éliminer les contenus sexuellement suggestifs, l’entreprise a choisi de punir tous ceux qui dépassent les bornes. Mais il est possible que tout cela change : Le mois dernier, Twitch a déclaré qu’elle travaillait sur de nouvelles politiques pour clarifier davantage les règles relatives aux contenus sexuellement suggestifs.

Malheureusement pour Twitch et pour les créatrices affectées de manière disproportionnée par ses politiques inégales l’abondance de Stream à lécher les oreilles suggère que d’ici là, l’entreprise devra prendre les mêmes décisions encore et encore en essayant de tracer une ligne dans une zone grise qu’elle a elle-même créée.

Si vous cherchez de l’ASMR de qualité vous pouvez visiter la chaine de BLOOMYA ASMR sur YouTube mais aussi sur Twitch.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *